Ce dimanche 26 février à 15h à Gaujacq 40330

(40330 France sud-ouest : voir plan de situation ci-dessous)

Vous pourrez écouter en direct,

la MUSIQUE émise PAR LES PLANTES
,

précédée de la conférence de Jean Thoby,
qui vous explique avec plaisir,
toutes les recherches et expérences
faîtes dans le monde,
à partir des vibrations des plantes
et pour quel avenir !

Exceptionnellement ce dimanche, nous accueillons avec plaisir, la chanteuse Laure Charrin, qui fera une expérience en directe, où l'on observera la réponse musicale simultanée de la plante, aux chants de Laure.

Laure Charrin

Chanteuse professionnelle, après des études lyriques à Paris qui lui donnent de solides bases, ainsi que de nombreuses formations dans le domaine du développement personnel, et riche de son expérience de professeur de musique dans divers collèges de région parisienne, depuis toujours elle explore parallèlement d’autres voies d’expression telles que le chant spontané, l’improvisation, le chant sacré, les chants du monde, la voix comme outil de soin, la danse… qu’elle transmet depuis quelques années à Montélimar dans des cours de chant, des bains sonores et des ateliers d’exploration de soi à travers la voix et le mouvement.

L’élan qui l’anime depuis toujours : accompagner chacun sur le chemin unique de sa pleine expression, aider l’autre à retrouver/renforcer le lien avec sa puissance et sa vérité intérieures.
Amoureuse de la nature, passionnée depuis toujours par la communication sous toutes ses formes, attachée à ouvrir les cœurs à une conscience plus vaste de la vie et de ce que nous sommes, engagée à témoigner de la beauté et de l’intelligence de tous les règnes, c’est donc tout naturellement qu’elle prête sa voix à cette merveilleuse expérience que sont les concerts botaniques.


Plus de détails sur son site www.lechantdusoleil.net

Il est préférable de réserver la conférence-concert en cliquant ICI.

Où ? : dans la grande salle du Café Botanique de la pépinière, entrée par le portail de la pépinière. Ouverture des portes à 13h30 pour ceux qui souhaiteraient accéder au jardin avant la séance de la musique des plantes (visite comprise dans le prix du concert).

Début de la conférence dès 15h. Pour que le concert, soit au maximum des possibilités des plantes, il n’y aura pas d’accès au site après 15h20 pour ne pas troubler les végétaux ( fermetures du portail d’entrée).


La vente de plantes et la visite des Jardins et Plantarium seront possible dès 13h30 avant le concert.

Si vous le souhaitez vous pouvez emmener une de vos plantes à écouter !

Après le concert nous pourrons répondre à vos questions, vous pourrez rester écouter les plantes le temps que vous souhaitez .

Les tarifs : La conférence avec Concert Botanique et visite Plantarium : 12€ / pers et
4 € pour les moins de 18 ans, gratuit pour les moins de 12 ans.

Sur place : Café Botanique bio : thés, cafés, fruits du Plantarium, petits gâteaux...

Des CD de nos enregistrements de plantes en vente sur place ou ICI

..... A demain dimanche :-)


Pour acheter et visiter sans participer à la conférence, vous serez accueillis avec plaisir tous les vendredis et samedis, de 14h à 17h, jusqu'au 19 mars 2017. C'est le moment d'admirer la collection de CAMELLIA en fleurs et les plantes à floraison d'hiver et parfumées... en savoir plus...

Chemin de ronde de Gaujacq planté de la collection de Camellia

plan d'accès à Gaujacq

La musique des plantes est une façon d’associer l’art à la science. En effet, elle permet de donner un nouveau visage à l’électrophysiologie des plantes - un domaine étudié depuis la fin du XVIIIème siècle (par Bertholon, 1783, qui introduisit l’idée « d’électroculture »), mais resté longtemps en veilleuse. C’est comme si la plante recevait un nouveau mode d’expression vers l’extérieur, et qui lui serait propre. De façon plus générale, les chercheurs parlent, au sujet de ces signaux électriques, comme d’un « mécanisme de communication en temps réel entre le physiologiste et la plante, servant à la détection précoce d’un stress subi par celle-ci » (Luis A. Gurovich, Universidad Católica de Chile 2012). Et ce qu’elle exprime - une fois mis en musique - suscite une troublante émotion chez celui qui l’écoute. Est-ce parce que la plante pulse non-seulement en fonction de ce qui arrive dans son milieu de vie immédiat, mais aussi en fonction des grands cycles astronomiques qui conditionnent tout être vivant, l’humain y compris ?

Les travaux de Peter Barlow (2012) - publiés sous le titre « Moon and Cosmos : Plant Growth and Plant Bioelectricity » dans l’ouvrage « Plant Electrophysiology » (P.Volkov 2012) - permettent de le croire.

E. Zürcher, Prof.em., Dr. sc.nat., Ing. forestier EPFZ